Le Badminton, ce qu’il faut en retenir.

Le badminton est un sport individuel ou en duo, pendant lequel deux ou quatre joueurs adverses s’affrontent. Séparés par un filet et munis de raquettes, ils se renvoient le « volant », le projetant dans le camp adverse dans le but de marquer des points. Ce sport, cousin du tennis a connu un développement surprenant, indissociable du passé colonial de l’Angleterre.

Le badminton, brève histoire

Nous sommes en 1873 : des officiers anglais, s’inspirant du jeu observé en Inde du nom de « Poona » se l’arrogèrent en lui attribuant d’autres variantes et règles et en le nommant Badminton, du nom du château dans lequel ils l’ont réinventé. Ce nouveau sport devient rapidement un phénomène de mode dans l’ensemble de l’Empire Britannique. De plus, sa pratique devient un statut social, un symbole de bon goût et de classe. L’aristocratie anglaise l’adopte rapidement, et en fait un symbole de la richesse culturelle de l’Empire.

Plus tard, le sport s’exporte au reste du monde. En 1934, la multitude pratiquant ce sport décide de mettre sur pied la faîtière internationale dénommée Fédération Internationale de Badminton (BWF) qui comptait plus de 135 fédérations nationales affiliées. À partir de 1992, ce jeu est inscrit aux jeux olympiques de Barcelone et la seule catégorie qui y est acceptée est celle mixte (équipe en duo formée d’un homme et d’une femme).

De nos jours, le Badminton a conquis tous les continents et se pratique sur les plages par les amateurs ; sur des terrains en plein air et en salle par des professionnels. Les badistes de nos jours se comptent par centaines de millions.

Sous l’ombre du tennis ! Et pourtant elle en a dans le ventre

La première équation qui se pose à ce sport réinventé par les Anglais est : Comment faire pour donner au Badminton plus de visibilité dans une Europe passionnée de tennis et qui ne voit en ce sport que la petite sœur de cette dernière ?

Aujourd’hui, le Badminton international est clairement dominé par les athlètes asiatiques venus de Malaisie, de Corée, de Chine et d’Indonésie. Des nations qui, rappelons-le, ont entretenu une longue histoire avec l’ancien Empire Britannique. Leur suprématie serait quasi-totale si le Danemark et l’Angleterre ne venaient pas parfois jouer les trouble-fêtes. Aussi urge-t-il de montrer aux spectateurs qu’en tant que sport de compétition, le Badminton est l’un des plus éprouvants du point de vue de l’effort physique. Par ailleurs, si le quart des millions investis dans les disciplines sportives comme le football, l’athlétisme, le basketball pouvait être investi dans ce sport inconnu du grand public et dans des campagnes médiatiques, il pourrait présenter un meilleur attrait pour les plus jeunes.

Le Badminton peut être un sport particulièrement difficile ! Pour cause : les badistes font partie des sportifs les plus rapides au monde. La cadence du match peut exploser à tout moment, baisser en intensité et atteindre dans les minutes qui suivent sa vitesse de croisière. Les calories sont brûlées à tout va et les spectateurs en ont vraiment pour leur argent. Les pratiquants sont soumis à un rythme d’entraînement hors-pair alliant agilité, souplesse, réflexes et stratégie. Ce sont des compétiteurs nés qui au-delà des titres et médailles prennent du plaisir sur le terrain et font preuve de fair-play. Enfin, c’est un sport accessible à tous sans discrimination aucune. La mixité des équipes au J.O. en est un gage.